La plastie abdominale

La plastie abdominale aussi appelée lifting du ventre, abdominoplastie ou dermolipectomie abdominale est l’intervention qui consiste à retirer l’excès de gras et de peau au niveau abdominal.

Lorsque la patiente présente une peau de bonne qualité sans relâchement de la peau ,il est possible de réaliser seulement, une lipoaspiration ou une liposuccion via une petite cicatrice.

Lorsque la peau est relâchée, la lipoaspiration peut être délétère. En vidant de sa graisse la peau déjà un peu relâchée , celle ci peut pendre davantage , ou présenter des plis, voire des vagues et le résultat esthétique est alors pire.

Dans ce cas là , lorsuq’il existe un tablier abdominal évident, il faut réaliser une plastie abdominale: c’est à dire une cicatrice cachée dans la culotte qui permet de retirer l’excès de peau et de graisse.

Il existe différentes techniques de plastie abdominale : seul l’examen clinique en consultation avec le Dr Marco vous permettra d’être fixé sur ce qu’il est possible de réaliser dans votre intérêt et en prenant le minimum de risques.

Il existent différents gestes que l’on peut réaliser mais tout dépend du cas de chacun ( hommes/femmes; surpoids, séquelles d’amaigrissement, anneau gastrique/By pass/Sleeve gastrectomie, grossesses multiples..)

Les différents gestes possibles que l’on peut combiner sont les suivants:

  • la lipoaspiration des hanches et au dessus de l’ombilic s’il y a de la graisse sous la peau
  • le travail sur les muscles ou cure de diastasis consiste à resserrer les muscles : c’est le seul geste qui rend la plastie abdominale douloureuse. Ce geste permet, lorsque les muscles sont distendus,de les resserrer pour avoir le ventre plus plat. Une gaine est alors indispensable et il est déconseillé de porter des charges lourdes.
  • La resection de peau : c’est la mini plastie abdominale si on ne résèque qu’une partie de la peau entre l’ombilic et les poils pubiens ou bien la plastie abdominale totale si l’on décolle très haut, qu’on « transpose » votre ombilic ,c’est à dire que l’on garde votre ombilic que l’on ressort via une nouvelle cicatrice au bon endroit.
  • La technique de la haute tension consiste à faire des points d’amarrage entre la peau décollée et la paroi aponévrotique ( celle juste au dessus du muscle) et autour de l’ombilic .Ceci, pour limiter les écoulements de lymphe et donner une harmonie au niveau de l’ombilic lorsque celui ci a été traité.

pa1pa2

Comme pour toutes les interventions de chirurgie plastique, il existe des risques dont la plus importante est le risque thromboembolique ( phlébite et embolie pulmonaire) , c’est à dire un caillot de sang qui se forme dans une veine de la jambe et qui peut migrer aux poumons. Pour limiter ces risques, il faut, en post opératoire, porter des bas de contentions, réaliser des piqures d’anticoagulants pendant une dizaine de jours , mais aussi et surtout savoir juger et adapter les différents gestes en fonction du terrain ( antécédents de la patiente) et de l’intérêt de chaque geste. C’est un équilibre entre le risque et le bénéfice qui doit être évalué . Le Docteur Marco fera le point avec vous et vous proposera la solution la plus adaptée et la moins risquée.

Télecharger la fiche d’information

L’intervention se passe sous anesthésie générale, elle dure entre 1H et 2H, la sortie est envisageable le lendemain ou le surlendemain. Tout ceci en fonction bien évidemment des gestes effectués.

Les suites sont plus douloureuses si un geste sur les muscles a été réalisé ,ces suites douloureuses sont moindres dans les autres cas.

Une gaine est à porter pendant un mois pour réduire les œdèmes, des pansements quotidiens sont à réaliser pour absorber les écoulements de lymphes. Les fils se résorbent seuls et la cicatrisation est obtenue après 15 à 21 jours.

Le résultat définitif est obtenu après 6 mois, pendant les premiers mois l’oedème est tel qu’il peut créer un petit bourrelet au dessus de la cicatrice, mais ceci rentre dans l’ordre dans les 6 mois.