Cancer du sein

Le cancer du sein est un problème de santé publique puisqu’il touche pratiquement 1 femme sur 10.
Il existe différents facteurs de risques mais également des formes familiales ( et même de mutations génétiques) .
Le traitement peut être conservateur du sein ( tumorectomie : on enlève une partie du sein , on enlève la tumeur) ou plus large, lorsque cela est nécessaire, mastectomie, avec dans certains cas, l’analyse du ganglion sentinelle au niveau de l’aisselle ( premier ganglion touché) ou curage axillaire ( ablation des ganglions dans l’aisselle) .

Alors quand intervient le plasticien? Il peut être en première ligne, c’est à dire prendre en charge l’exérèse de la tumeur ou du sein et réaliser le curage en étant au coeur du réseau de soin avec l’oncologue, le gynécologue, le radiothérapeute. Et ,dans certains cas, peut être alors proposée une RMI ou reconstruction mammaire immédiate, le sein peut être reconstruit au même moment que son ablation.

Le chirurgien plasticien peut être également appelé une fois le traitement réalisé pour reconstruire une partie ou tout le sein. La reconstruction mammaire fait partie intégrante du traitement du cancer du sein. Elle se déroule en générale ( hormis pour les RMI) 6 mois à 1 an après la fin de la radiothérapie.

Reconstruire un sein amputé est un objectif ambitieux: il est important de rappeler qu’il est très difficile et que la patiente doit faire le deuil du sein amputé. La prise en charge chirurgicale doit être concommitante chez de nombreuses patientes à un accompagnement psychologique adapté.

Dans quelques cas, ( deux cancers ou mutation génétique) les deux seins sont à reconstruire et bien reconstruire deux seins s’avère moins compliqué puisque la symétrie finale sera plus importante.

Le processus de reconstruction passe par différentes étapes et dure en moyenne 1 an.

De nombreuses techniques existent, c’est au chirurgien d’expliquer à la patiente les possibilités thérapeutiques chez elle puis, à elle de décider ou de préférer. Ces différentes techniques ( Diep,Lipofiling,Expansion, Grand Dorsale,Prothèse…) vous seront expliquées.

Les reconstructions autologues ( par ses propres tissus) ont largement dépassées les reconstructions par prothèses.
Puis une fois le volume réalisé , la reconstruction de la plaque aréole mamelonnaire et du mamelon ainsi que la symétrisation de l’autre sein est possible.
Tout ne peut être fait en une seule fois.